QUI SOMMES-NOUS?

John Campion
John Campion

John est associé chez Gardiner Roberts LLP. John est un conseiller de confiance depuis 45 ans dans le domaine des entreprises publiques et privées, des entreprises familiales, de la réglementation et du gouvernement en matière de conseil, de tribunal, d'arbitrage et de médiation, de résolution des conflits et de stratégie. Il enseigne, écrit et participe au développement du droit. Appelé au barreau de l'Ontario, des Territoires du Nord-Ouest, de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, du Manitoba, du Québec, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, il a représenté des clients en Angleterre, en Europe, en Asie et aux États-Unis, devant les tribunaux de dix provinces, la Cour fédérale, la Cour suprême du Canada et devant des tribunaux fédéraux et provinciaux, des enquêtes publiques, des médiations et des arbitrages (au niveau national et international). John fut avocat dans plus de 300 procès, audiences, appels et révisions judiciaires dans des affaires de droit privé et de droit public, et arbitre dans plus de 20 arbitrages commerciaux.

Il fut conseiller émérite et conseiller du Barreau du Haut-Canada, président de la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada, président de l'Empire Club of Canada, président du comité de vérification de la SRC, conseiller de deux premiers ministres et bien plus encore. Au cours de sa riche carrière, il fut au service de tous, qu’il s’agisse de chefs d'État ou enfants défavorisés.

John Campion est reconnu à l'échelle nationale et internationale (Chambers, Best Lawyers, Lexpert, International Who's Who of Business Lawyers, Martindale-Hubbell) comme un avocat canadien de premier plan en matière de procès, d'appel et d'arbitrage. Il est conseiller du Barreau du Haut-Canada depuis 2000 et fut président de la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada, représentant les 100 000 avocats du Canada au niveau national et international. Il est actif au sein de sa communauté : Président de l'Empire Club of Canada, conseiller du directeur de la Canadian Broadcasting Corporation et professeur adjoint de droit à Toronto et Osgoode. Il est l'auteur de Professional Liability in Canada et publie et donne des conférences dans tout le Canada et à l'étranger.

R. Douglas Elliott
R. Douglas Elliott

Doug est associé chez Cambridge LLP. Doug a obtenu sa licence à l'université de Western Ontario en 1979, son LL.B. à l'université de Toronto en 1982 et fut admis au barreau en 1984. Le Barreau le certifia en qualité de spécialiste du contentieux civil en 2003 et lui décerna la médaille du Barreau en 2010.

Sa pratique couvre un large éventail de litiges commerciaux complexes, notamment les litiges transfrontaliers, les modes alternatifs de règlement des litiges et le droit des successions et des fiducies.

Doug est bien connu pour son travail dans des affaires constitutionnelles marquantes telles que le mariage homosexuel. Il est également un leader dans le domaine des recours collectifs. Il fut avocat dans des recours collectifs impliquant certains des plus gros recouvrements contre la Couronne au Canada. Doug a gagné le plus important procès de recours collectif canadien à date dans l’affaire Hislop c. Canada. Il s’agissait d’une action intentée par un groupe de gays et de lesbiennes canadiens cherchant à obtenir des pensions de survivant du RPC contre le gouvernement fédéral et qui se termina par un jugement favorable aux plaignants évalué à 50 millions de dollars. Il joua un rôle clé dans l'équipe nationale de lutte contre l'hépatite C en obtenant un règlement de 1,5 milliard de dollars des gouvernements fédéral et provinciaux dans l'affaire Parsons c. Canada qui fut l'un des plus importants règlements de l'histoire des recours collectifs canadiens.

Doug est avocat principal ou fait partie d’une équipe d’avocats dans un certain nombre de recours collectifs en cours. Outre les nombreux prix qui lui furent décernés pour son travail en matière de justice sociale, il est reconnu comme un expert de premier plan en droit public, tant dans les recours collectifs que dans les litiges relatifs à la Charte. Il fut également désigné comme l'un des meilleurs avocats pour les recours collectifs au Canada par The Best Lawyers in Canada. Son nom figure dans le Canadian Who's Who, publié par la University of Toronto Press.

Glyn Hotz
Glyn Hotz

Glyn est le fondateur de Hotz Lawyers. Glyn a obtenu son LL.B. à l'université de Windsor en 1996, son JD à l'université de Detroit Mercy en 1996 et fut admis au barreau en 1998.

Glyn s'est spécialisé dans les recours collectifs. Il fit son stage auprès du regretté juge Edward W. Ducharme de la Cour d'appel de l'Ontario et de Harvey T. Strosberg, puis fit ses premières armes dans un certain nombre de recours collectifs qui firent l'objet d'un règlement. Citons notamment le premier recours collectif pour atteinte à la vie privée contre Sony BMG en rapport avec son logiciel espion XCP installé sur un rootkit sur CD lorsque les utilisateurs ont installé le logiciel ; la sortie piste du vol 358 d'Air France ; le Seven Oaks Home for the Aged où 23 personnes moururent de la maladie du légionnaire ; le Depo-Provera impliquant une perte de densité minérale osseuse chez les jeunes femmes qui ont reçu la piqûre ; la contamination d’un Harvey’s Restaurant par l’E. coli ; la contamination par la listériose chez Maple Leaf Foods ; l'atteinte à la vie privée des Natural Health Services en 2019 et enfin le Zantac à la suite de la contamination à la NDMA en 2019.

Outre les recours collectifs, Glyn s'est intéressé à la philosophie et au droit de la santé. Il obtint un doctorat en théories de la justice en matière de soins de santé à l'université de York en 1998. Il écrit également sur l'IA et a contribua au Google Impact Challenge en 2018. Il participera à une conférence sur l'IA en 2020 pour lire un article sur l'IA et son rôle potentiel dans la lutte contre le changement climatique.

Glyn a participé fréquemment à des conférences, notamment la Conférence mondiale sur l'énergie éolienne et prêta son concours à des cabinets d'avocats en Europe pour favoriser le développement de parcs éoliens au Canada. Il est membre de plusieurs organisations de justice sociale et autres, notamment du BLAC (Black Legal Action Centre), l'Association philosophique canadienne, l'Association nationale des étudiants noirs en droit et le Comité des médecins pour une médecine responsable.

Hugh Scher
Hugh Scher

Hugh est le fondateur de Scher Law Professional Corporation. Il y dirige une équipe spécialisée dans la pratique du contentieux civil avec un accent particulier sur le droit du travail et des droits de la personne, le droit de la vie privée et de la santé, ainsi que les assurances et le contentieux constitutionnel.

Depuis plus de 25 ans, Hugh s'est engagé dans un large éventail de litiges civils à tous les niveaux des cours et tribunaux, y compris de multiples comparutions devant la Cour suprême du Canada.

Hugh fut pendant 7 ans président du Comité des droits de la personne du Conseil des Canadiens handicapés, où il dirigea des interventions dans 14 différentes affaires relatives à l'article 15 de la Charte des droits de l'égalité devant la Cour suprême du Canada et les cours d'appel de tout le Canada. Il est ancien président du conseil d'administration de l'ARCH qui est un centre de ressources juridiques pour les personnes handicapées. Il fut pendant plusieurs années président de la section du droit du travail et de l'emploi de l'Association du Barreau de l'Ontario.

Hugh intervient régulièrement à la télévision et à la radio et fut cité dans les journaux de tout le pays sur des questions relatives au droit du travail et aux droits de la personne, à l'euthanasie, au suicide assisté et aux droits des personnes handicapées. Hugh donne fréquemment des conférences sur l'emploi, la santé, les droits de la personne et le droit constitutionnel au Barreau du Haut-Canada, à l'Association du Barreau de l'Ontario, à l'Association des avocats plaidants de l'Ontario, à l'école de droit Osgoode Hall, à l'Université de Toronto et à d'autres organisations dans tout le Canada.

Jonathan Nehmetallah
Jonathan Nehmetallah

Jonathan est associé chez Gardiner Roberts et membre du groupe de résolution des litiges et du groupe sur les municipalités et l'utilisation des terres. Jonathan a rejoint le cabinet en tant qu'associé en 2017 après y avoir passé l'été et son stage. Jonathan a une pratique variée et se spécialise dans les litiges commerciaux et d'entreprise, l'utilisation municipale et foncière et le travail de réglementation et de conformité.

Jonathan a plaidé devant la Cour supérieure de justice de l'Ontario, la Cour d'appel de l'Ontario, la Cour fédérale et le Tribunal d'appel pour l'aménagement du territoire (anciennement la Commission municipale de l'Ontario). Il a également représenté des clients devant le Tribunal des droits de la personne de l'Ontario.

Jonathan agit également en tant que procureur pour diverses autorités de conservation en ce qui concerne la poursuite des infractions à la loi sur les autorités de conservation devant la Cour de justice de l'Ontario.

Lorsqu'il était à l'université Queen's, Jonathan fut l'animateur de Pro Bono Radio. Jonathan participa à Vienne, en Autriche, au concours d'arbitrage commercial international de Vis où il remporta le prix du meilleur plaideur.

Ruzbeh Hosseini
Ruzbeh Hosseini

Ruzbeh est associé chez Cambridge LLP. Il se spécialise dans le contentieux commercial et dans les litiges transfrontaliers. Ruzbeh participe régulièrement à l'élaboration de stratégies de contentieux et a plaidé devant la Cour supérieure de justice de l'Ontario et la Cour d'appel de l'Ontario pour le compte de clients.

Ruzbeh a obtenu son Juris Doctor à la Michigan State University College of Law et son LL.B. à l'Université d'Ottawa. Ruzbeh est également titulaire d'un baccalauréat en sciences de l'université de Toronto. Pendant ses études de droit, Ruzbeh effectua un stage à la Bibliothèque du Parlement, Service d'information et de recherche parlementaires, Division du droit et du gouvernement.

En plus d'une vaste expérience en matière de litiges, Ruzbeh a suivi une formation reconnue d’arbitre qualifié. Il est régulièrement impliqué dans des procédures de médiation et d'arbitrage qui s'étendent également à la reconnaissance et à l'exécution des sentences arbitrales devant les tribunaux canadiens.

Jeff Childs

Riche de plus de 19 années d’expérience et de pratique chez Scher Law, Jeff est un avocat senior spécialisé dans les litiges et la recherche.

Jeff participa à la recherche et à la rédaction de documents dans divers domaines du droit, notamment dans les litiges commerciaux, le droit de l'emploi, de la vie privée et de la santé, les recours collectifs, les droits de la personne et le droit constitutionnel.

Jeff a préparé des mémoires qui ont été utilisés à tous les niveaux de tribunal et de cour, y compris à la Cour suprême du Canada.

Jeff a obtenu son diplôme de droit à la Queen's University et sa maîtrise en droit à la Osgoode Hall Law School.

Darrel Hotz
Darrel Hotz

Darrel a obtenu une licence à l'université de York en 1980 et un LL.B de la Osgoode Hall Law School en 1983. Admis au barreau en 1985, Darrel a immédiatement voulu travailler avec des clients qu'il pouvait aider. Actif au sein de la Commission des droits de la personne de l'Ontario, il fit partie du groupe qui amena Mandela à visiter le Canada. Travailleur infatigable pour la justice, il fit énormément de travail associé à l'aide juridique et du bénévolat dans le domaine de la défense de prévenus et dans le droit de la famille.

Darrel fit partie du groupe qui a contribué à la réforme de l'aide juridique et participa à la rédaction des procédures et des règlements. Darrel a également travaillé dans le domaine du contentieux sur de nombreux dossiers de recours collectifs. Parmi ceux-ci, citons Mister Transmission pour avoir facturé des frais de préparation de devis sur des réparations déjà effectuées, Maple Leaf Foods qui fut le siège d’une contamination de listériose et une évacuation à la suite de dommages causés par une explosion.

Darrel est également diplômé du programme Executive MBA de la Rotman School of Management, ce qui l'a conduit à se rendre à Séoul en Corée pour y étudier. Il a beaucoup voyagé, a servi de mentor à de jeunes avocats et possède une expertise dans une multitude de domaines, notamment le contentieux civil, les recours collectifs, le droit pénal, le droit commercial des entreprises, le droit immobilier et le droit de la famille. Il a contribué à la mise en place d'organisations caritatives au service des enfants au Canada en fournissant des fournitures scolaires et des vêtements et continue à faire ce travail de manière continue.

Sakina Babwani
Sakina Babwani

Sakina est associée au sein des groupes Cross-Border et Business Litigation de Cambridge LLP.

Sakina est admise au barreau de l'Ontario et au conseil du barreau de Maharashtra & Goa, en Inde. Sakina est titulaire d'un LL.M. avec spécialisation en droit des affaires de la faculté de droit de l'université de Berkeley. Elle représente ses clients dans tous les types de litiges commerciaux, y compris les recours en cas d'abus, les litiges relatifs aux ruptures de contrat et les injonctions.

Sakina a représenté des clients à la Cour des petites créances, à la Cour supérieure de justice et à la Cour d'appel. Grâce à sa maîtrise de l'anglais, de l'hindi, de l'urdu et du gujarati, Sakina est en mesure de comprendre les besoins de ses clients, en particulier les clients d'Asie du Sud et de trouver la solution la plus rentable pour eux.

Avant d'être admise au barreau en Inde, Sakina fut pendant quatre ans journaliste économique au sein du plus grand quotidien financier indien, The Economic Times, où elle se spécialisa en droit et en finances. Elle a rédigé plus de 150 articles, en particulier sur l'analyse du système juridique et financier en Inde.

Joan Kasozi
Joan Kasozi

Joan est associée aux groupes de contentieux des affaires, des successions et du droit constitutionnel.

Joan fut admise au barreau de l'Ontario en 2016. Elle est titulaire d'un diplôme en sciences politiques et relations internationales et d'un doctorat en droit de l'université de Toronto. Pendant son séjour à la faculté de droit de l'université de Toronto, Joan fut co-présidente de l'association des étudiants noirs en droit et coordonna des activités destinées à améliorer l'accès aux écoles de droit pour les étudiants issus de foyers à faibles revenus. Joan obtint ensuite un LL.M de la Osgoode Hall Law School, où elle s'est spécialisée dans le commerce, la banque et le règlement extrajudiciaire des litiges.